Dois-je avoir les deux pieds au sol pour être stable à l’arrêt?

Lors d’une formation avancée de Moto Précision, il est possible d’apprendre que contrairement à la pensée populaire, il n’est pas nécessaire d’avoir les deux pieds au sol à motocyclette, notamment parce […]

Lors d’une formation avancée de Moto Précision, il est possible d’apprendre que contrairement à la pensée populaire, il n’est pas nécessaire d’avoir les deux pieds au sol à motocyclette, notamment parce que cette dernière ne peut tomber des deux côtés à la fois, c’est garanti!!!  Par conséquent, un seul pied sera nécessaire au sol, lors de l’arrêt, le pied gauche. Pour assurer le déséquilibre volontaire du côté gauche, à l’arrêt, il suffira de faire un contre-braquage à gauche à environ 1 km/h afin de provoquer une très légère inclinaison de la motocyclette sur son côté gauche. Cette légère perte d’équilibre sera tout juste assez pour déposer un poids d’un maximum de 5 kg sur le pied gauche. Le reste de la masse de la motocyclette et du pilote devra reposer entièrement sur les deux pneus de celle-ci. De cette manière, le pilote n’a pas à fournir d’effort pour la maintenir en équilibre, même si celle-ci est haute.

Plus la motocyclette du pilote est basse, plus ses jambes sont écartées de celle-ci lors de des arrêts. Le pilote se trouve donc à avoir des composantes vectorielles horizontales sur ses pieds, ce qui tend ses pieds à glisser sur une surface glissante imprévue. Plus les jambes du pilote seront verticales, plus il sera facile de ne pas glisser en ayant des forces latérales appliquées au sol.

Mesdames… marchez-vous sur les talons lorsque vous marchez à talons hauts? Bien sur que non!! Pourquoi alors vouloir mettre vos talons au sol à motocyclette? La pointe du pied gauche sera bien suffisante…

L’ensemble de cet article permettra de pouvoir garder le pied droit sur le frein arrière lors des arrêts. Le motocycliste pourra ainsi l’appuyer sur le repose pied afin de remonter la jambe gauche lors des départs et ne pas partir en déséquilibre, suite à une pression inégale sur les deux côtés du guidon.

Moto Précision déconseille TRÈS fortement à un motocycliste de s’acheter une motocyclette basse dans le but de mettre les deux pieds par terre ou encore de la rabaisser dans le même but pour les raisons suivantes:

1- Le constructeur de la motocyclette l’a conçue de cette façon, avec cette ingénérie. La suspension a un travail à jouer, il est très important de la laisser le faire. Les vendeurs de pièces qui font installer des rallonges pour rabaisser les motocyclettes font des affaires d’or avec certains motocyclistes et augmentent leurs chances d’échapper leurs montures par terre (surtout à basse vitesse). Il sera facile de voir pourquoi en prenant connaissance de la suite.

Rabaisser une motocyclette peut changer l’angle de chasse de la fourche avant. Cette motocyclette peut être prédisposée à faire du guidonnage pour ne serait-ce que cette raison (évidemment combinée avec de légères erreurs de la part du pilote). Le débattement de la suspension (ou même la garde au sol de la motocyclette) s’en trouve diminuée, et pourtant, c’est là que se trouve l’équilibre. Il faut garder une chose en tête, si après avoir lu tout cet article, il n’est pas encore clair qu’il ne faut pas rabaisser (ou garder basse) une motocyclette, il faudra AU MOINS s’assurer de rouler SEUL sur cette dernière et de la rabaisser uniformément entre le devant et le derrière.

2-Vous croyez que votre grandeur/poids/grosseur a une influence sur le choix de la hauteur de la selle?
➡ Pourquoi les motocross sont-ils si hauts?
➡ Pourquoi de toutes petites filles roulent en course sur des motocyclettes si hautes?
➡ Pourquoi certains de nos instructeurs sont-ils capables de rouler même en circuit restreint sur une GoldWing de 800 lbs avec leur femme dessus en plus de leurs baggages (total de 1200 lbs) ? L’un d’eux ne mesure que 5’6″… Même s’il est un homme, il n’ est tout-de-même pas « Superman »… pourtant, s’il se place près d’un muret, il peut s’arrêter avec la motocyclette en équilibre, en ne mettant qu’un INDEX sur ce dernier avec AUCUN PIED PAR TERRE.

➡ Pourquoi croire qu’il faudrait forcer pour tenir une motocyclette sur ses deux roues? Un motocycliste ne souhaite-t’il pas que sa motocyclette se tienne à la verticale sans effort?

3-L’astuce est la suivante. Lorsqu’il s’apprête à s’arrêtez, le motocycliste doit s’assurez de tourner, environ une seconde avant l’arrêt complet de la motocyclette, le guidon vers la droite. Cette action aura pour effet de déplacer légèrement le poids de la moto sur gauche, alors que son support (ses pneus) se dirige vers la droite. Le motocycliste s’assure donc de ne pas avoir besoin du pied droit au sol, alors qu’il le garde sur la pédale de frein ainsi que sur le repose pied. De plus, moins de 10 lbs sur le pied gauche suffisent amplement pour tenir la motocyclette en équilibre.

4-Voici une comparaison. Lorsqu’elle veut atteindre la tasse la plus haute d’une armoire, comment une personne doit-elle faire? Voulez-vous prendre le temps de tenter l’expérience avant de lire la suite?

4.1-Voilà, le truc, vous l’aurez remarqué, c’est de désaxer les épaules pour ne prendre la tasse que d’une seule main… Félicitation!! Comment faire à motocyclette maintenant? C’est simple, en ne mettant qu’un pied par terre! Vous pouvez donc désaxer le bassin et mettre votre pied gauche par terre. Nul besoin de désaxer la motocyclette, seul le bassin sera légèerement déporté vers la gauche.  Ensuite, juste pour pousser le bouchon un peu plus loin…

4.2-Question : Mesdames, en talons hauts, marchez vous sur les talons ou sur la pointe des pieds?

Réponse : Sur la pointe des pieds, évidemment! Pourquoi donc s’entêter à vouloir mettre les talons au sol pour tenir la motocyclette? La pointe du pied suffira!  Maintenant… afin de savoir lequel, il faudra poursuivre la lecture…

5-Pourquoi le pied gauche, et non pas le droit?

5.1-Réponse-Le pied droit DOIT rester sur son frein (ou prêt à l’actionner) DÈS que la moto est en mouvement ou sur le point de l’être.  Il est facile de remarquer que dans 80% des cas de chute de moto à très basse vitesse (vitesse de marche à pieds), c’est le frein avant qui a provoqué la chute, alors que le guidon était braqué (tourné)?  C’est simple, en n’ayant pas accès au frein arrière (puisque le pied droit est par terre), c’est sur le frein avant que le motocycliste appuie.

Il n’y a SEULEMENT que 4 cas où un motocycliste devrait mettre le pied droit au sol:
A-Il actionne la béquille latérale;
B-Il n’est pas au premier rapport pour mettre la motocyclette en mouvement;
C-Il recule; ou
D-Il fait monter un passager.

Il sera évident de remarquer que dans ces quatre cas, jamais la motocyclette n’avance. En dehors de ces 4 cas, il faudra considérer que le motocycliste a fait une erreur de mettre le pied droit au sol.  Sans quoi, il sera toujours contraint de fournir un effort physique, afin de ne pas échapper la motocyclette.

Fait à noter : Il ne sera pas nécessaire, tel que mentionné plus haut, de pencher la motocyclette pour déporter le bassin vers la gauche, afin de poser le pied gauche au sol.  La motocyclette devra impérativement demeurrer à la verticale (à l’exception d’une très légère inclinaison pour conserver seulement le pied gauche au sol) lorsqu’elle ne circule pas, afin que le motocycliste ne perçoive pas la masse de cette dernière.

Le saviez-vous?
Beaucoup de motocyclistes pensent à tort qu’une motocyclette basse est plus facile à manipuler pour la bassesse de son centre de gravité. Or, c’est faux! Elle est plus facile à permettre de faire l’erreur de mettre les deux pieds par terre et donc de PERDRE l’équilibre.

Comparons…
a-Un stylo de 15cm (6″), tenons le debout, en équilibre, dans la main à plat.  Pas facile… hein?
b-Reprenons avec un manche à balais de 1,3m (51″)… bien plus facile, puisque que le centre de gravité est plus haut.  Plus le centre de gravité est haut, moins il sera nécessaire de déplacer le support afin de conserver le bâton utilisé (ou une motocyclette) pour conserver l’ensemble en équilibre à la verticale.

C’est précisément ce qui se passe lorsque nous faisons un contre-braquage.  Au lieu de conserver l’équilibre de la motocyclette, son pilote déplace le support (la roue avant et éventuellement la roue arrière) afin de déséquilibrer la motocyclette. Cette action est momentanée, mais bien réelle.

Lorsqu’une motocyclette est rabaissée, son centre de gravité s’en trouve rabaissé aussi. Il est donc plus difficile d’en conserver l’équilibre à basse vitesse et l’inclinaison en courbe est gravement limitée.  Les pièces fixes de la moto, comme son châssis ou ses silencieux, frotteront le sol avant les pédales flottantes. Des embardées et des blessures sont à prévoir. Ne faites pas cette erreur!

Bingo!!! Fini les chutes de motocyclette à basse vitesse, à condition de ne pas utiliser le frein avant alors que le guidon est braqué!!!

Bon plein d’essence!!!  😉

« MOTOPRECISION »… Pour préciser votre PASSION!

Mots-clés : , , , , ,